Flagrantdelice
- 619 -

Qu'est-ce que l'alimentation halal ?

Les usages du mot halal varient considérablement entre les communautés arabophones et celles des autres langues citation obligatoire.

Dans les pays musulmans, le terme est utilisé pour décrire toute pratique autorisée par la loi islamique, avec un sens plus restreint qui peut être traduit par autorisé. Cela comprend tout ce qui concerne le comportement, le langage, l'habillement, les manières et les lois alimentaires.

Cependant, dans les pays où l'arabe n'est pas parlé, le terme se réduit dans la plupart des cas aux lois alimentaires islamiques, en particulier en ce qui concerne la viande et la volaille, bien qu'il soit également utilisé dans des sens plus généraux citation obligatoire Ce concept de halal présente une grande similitude avec le terme hébreu kashrut ou casher.

Il existe de multiples interprétations du halal, selon les différentes communautés islamiques, qui varient dans le degré de restriction ou d'autorisation.

L'une des variantes les plus largement suivies est le halal dhabiĥa et charcuterie halal (ذبيحة حلال), basé sur les doctrines traditionnelles des communautés sunnites. Les adeptes de cette philosophie considèrent que pour qu'un aliment soit considéré comme halal, il ne peut être une substance interdite, et la viande doit provenir d'animaux morts selon les doctrines. Le site dhabiĥa devrait s'appliquer à tous les animaux, à l'exception des poissons et des fruits de mer, considérés comme halal. Elle ne s'applique pas non plus à la viande de porc, car elle est totalement interdite.

L'animal doit être abattu en pratiquant une incision rapide avec une lame tranchante dans la gorge, en coupant la veine jugulaire et la carotide, mais en laissant la colonne vertébrale intacte. Le but de cette technique est d'obtenir un meilleur drainage du sang, une meilleure hygiène de la viande et de minimiser la douleur et l'agonie de l'animal. C'est l'interprétation la plus stricte du halal.

Une autre doctrine, appelée bismillah, est plus permissive, et considère que la viande en général est halal, tant qu'elle ne provient pas d'animaux impurs, comme les porcs. Bien que le poisson soit généralement considéré comme halal, pour les Chiites, il existe plusieurs exceptions à ce qu'ils considèrent comme haram.

La halal musulmane et la kashrout juive sont souvent confondues, et certains musulmans considèrent que les deux doctrines sont correctes, bien que la plupart des autorités islamiques et juives ne les considèrent pas interchangeables. La principale différence entre eux est l'autorisation de l'alcool par les Juifs, les musulmans n'étant en aucun cas autorisés à consommer de l'alcool. Cependant, la viande casher, telle qu'elle provient des animaux abattus (bovins, ovins, caprins, cerfs et volailles) est également, d'un point de vue technique, considérée comme halal.

Cuisine

  1. 23 Oct. 2021L’étiquette d’une vraie brasserie59
  2. 19 Oct. 2021Quels produits une boucherie islamique halal en ligne est-elle censée vendre ?89
  3. 10 Oct. 2021Mettez un peu de soleil dans vos plats66